Chat

Cléopâtre – dite Cléo – la chatte, dort entre l’écran de l’ordinateur et le clavier. Il fait froid, elle cherche la chaleur. Quand elle s’étire, elle pousse mon clavier et je râle ; alors elle bouge les oreilles d’un demi-poil, signe qu’elle m’a entendue, mais ne se range pas d’un centimètre, signe qu’elle se fiche pas mal de mes remontrances et qu’elle-était-là-avant-moi-d’abord.

J’adore les chats et cette façon flegmatique qu’ils ont de te considérer avec hauteur, l’air de te prendre pour le dernier des êtres vivants intelligents – « peuh ! tu ne sais même pas chasser ! ».

Tout à l’heure, j’étais dans mon bain (moussant au jasmin) et Cléopâtre était en équilibre fragile sur le bord de la baignoire, assise sur son arrière-train, triomphante, royale, m’observant me tartiner de savon comme si elle avait pitié de moi et ma propreté moussante.

Publicités