L’amant de Lady Chatterley / DH LAWRENCE

ladychatterley.jpgJe viens de finir hier soir ce roman de DH Lawrence. Il y a quelque chose de beau dans la fin de cette histoire : la transfiguration du garde-chasse. Tout au long du livre, c’est un homme désabusé, désenchanté, qui ne croit plus à rien et qui survit plus qu’autre chose… POurtant, c’est lui qui clôture le roman avec cette phrase : « John Thomas dit bonsoir à Lady Jane, la tête un peu basse mais le coeur plein d’espoir ».

Je trouve magnifique que cet homme-là ait retrouvé la force de prononcer ce mot, « espoir », qu’il ait trouvé la force d’envisager l’avenir, non pour lui, mais pour son enfant, par amour, simplement. Et je trouve que c’est une belle leçon de vie : quelle que soit l’horreur du monde qui nous entour, son absurdité, sa modernité… il y a la vie, elle nous appartient et c’est à nous de faire en sorte qu’elle soit pleine d’espoir.

Acheter « L’Amant de Lady Chatterley »

Publicités