La nuit de l’oracle / Paul AUSTER

  • Les mots me venaient, rapides, en douceur, sans effort apparent. Je trouvais ça étonnant mais, du moment que je continuais de déplacer ma main de gauche à droite, le mot suivant semblait toujours être là, prêt à sortir de ma plume.
  • Je m’étais résigné à vivre le restant de mes jours avec un coeur en pièces et à présent elle me disait que je pouvais vivre avec elle – en un morceau, toute ma vie en un morceau avec elle.
  • Les mots pouvaient altérer la réalité et, par conséquent, ils étaient trop dangereux pour être confiés à un homme qui les aimait par-dessus tout.
  • Nous vivons dans le présent, mais l’avenir est en nous à tout moment. Peut-être est-ce pour cela qu’on écrit. Pas pour rapporter des événements du passé, mais pour en provoquer dans l’avenir.

Acheter « La nuit de l’oracle »

Publicités