La délicatesse / David FOENKINOS

Résultat de recherche d'images pour "la délicatesse"
Image tirée du film avec Audrey Tautou et François Damiens.

J’ai lu le livre avant la sortie du film… et sans avoir entendu parler du livre avant de l’acheter (oui, oui c’est possible !).

LJ’ai choisi le livre à cause de cette phrase, sur la 4ème de couverture : « Il la regarda comme si elle était une effraction de la réalité ».

  • La plupart des couples adorent se raconter des histoires, penser que leur rencontre revêt un caractère exceptionnel, et ces innombrables unions qui se forment dans la banalité la plus totale sont souvent enrichies de détails offrant, tout de même, une petite extase.
  • Personne ne t’arrête jamais, car tu as l’allure d’une femme poursuivie par le temps qui passe.
  • Il la regarda comme si elle était une effraction de la réalité.
  • Le dimanche, elle aimait lire, allongée sur le canapé, tentant d’alterner les pages et les rêves quand la somnolence l’emportait sur la fiction.
  • En sept ans de vie commune, il avait eu le temps de s’éparpiller partout, de laisser une trace sur toutes les respirations. Elle comprit qu’elle ne pourrait rien vivre qui puisse lui faire oublier sa mort.
  • Il faut penser à tous ces destins qui échouent sur les rivages de leur possibilité.
  • La douleur, c’est peut- être ça : une façon permanente d’être déraciné de l’immédiat.
  • Dans son lit, il sut qu’il ne serait pas capable de s’endormir : comment aller vers le rêve quand on vient de le quitter  ?
  • Le soulagement entre eux suffisait à remplir la pièce.
  • La mort de ces moments où l’on parle de la vie de l’autre, où on la commente.
  • A quelques mètres du passé qui n’en finissait pas de finir…
  • Il était heureux de l’attendre, si heureux d’attendre qu’elle le découvre.

Acheter « La délicatesse »

Publicités