Cumularde ?

Comme je l’avais annoncé dans cet article, j’ai participé à la troisième saison du Mooc Draftquest « Ecrire une oeuvre de fiction »  au premier semestre. L’objectif était pour moi de reprendre le premier jet d’Oraison pour un ange pour le retravailler et aussi pour le soumettre aux regards des bêta-lecteurs.

J’ai vendu quelques exemplaires de ce premier jet en livres « imprimés à la demande » via la plateforme de Lulu.com voici quelques années, surtout à mes proches (merci à eux !) et aussi pour le plaisir de tenir un objet livre signé de son nom dans les mains… Mais j’étais toujours très dubitative face à ce texte, même si les retours que j’ai eu alors étaient positifs. D’où l’idée (le besoin ?) de le retravailler et de le faire « professionnellement ».

J’ai donc mis à profit les quelques mois du Mooc pour essayer de sortir un roman de ce premier jet : redéfinition des personnages, réécriture de quelques scènes, corrections, relectures… Entretemps, le roman a changé de titre (trop explicite) pour devenir « Oraison pour une île ».

Je l’ai envoyé, à l’issue du Mooc, au concours #osezlapublication, organisé par Librinova et Draftquest.

Le 9 juillet dernier, c’était l’annonce des prix du concours …

Et tadaam :

11665567_1016762518348119_2717928246366070528_n

 

La timbale : je décroche le 1er prix ex-aequo !

Autant je n’avais aucun doute pour le roman de Stéphane Arnier, autant je ne m’y attendais pas du tout pour mon Oraison. Surtout que je suis encore en train de boucler Le vent des Lumières qui a gagné la 1ère édition du même concours, en 2014 ! Le prix, la encore, est la publication de mon livre sur Librinova.com et sa commercialisation sur 90 sites…

Je suis donc dans un état d’euphorie qu’il est facile d’imaginer ! Mes deux romans fétiches, commencés il y a bien 20 ans, vont enfin voir le jour « pour de vrai »…

Et je n’en reviens toujours pas. L’été va être studieux… Rendez-vous à la rentrée !

Publicités