Bribes, Ecriture

Se motiver pour écrire ?

Au milieu d’une semaine professionnellement bien chargée, le thème que je voulais aborder tombe plutôt bien : se motiver pour écrire. Souvent on me demande comment je fais pour avoir toujours envie d’écrire… Je vais vous décevoir : non, je n’ai pas toujours envie d’écrire ! 🙂

Je ne suis pas une accro à l’écriture : j’aime écrire, j’en ai souvent envie, mais je n’ai jamais ressenti de besoin. J’écris pour mon plaisir, pour partager des émotions, des ambiances, des histoires… Donc je ne me force jamais à écrire : quand ça veut pas, ça veut pas.

Cela dit, j’ai bien retenu la leçon de David Meuleumans dans le Mooc Draftquest « écrire une oeuvre de fiction » : pour devenir écrivain, il faut écrire (jusque là c’est logique !), mais si possible écrire un peu tous les jours et en tout cas le plus régulièrement possible. C’est ce que certains appellent des routines ou des habitudes, dans des domaines très éloignés de l’écriture (le ménage, l’apprentissage, la beauté…).

J’étais un peu dubitative sur l’efficacité de la chose, étant jusque là très habituée à écrire quand l’envie m’en prenait : une fois de temps en temps, souvent pour des longues périodes (deux ou trois heures), mais à intervalles espacés. J’écrivais beaucoup, mais c’était aléatoire, discontinu, parfois irrégulier, y compris au niveau du style.

notebook-2586283__340

En suivant le premier Mooc, je me suis astreinte à suivre la « consigne » de David : écrire tous les jours, même si l’on a rien à écrire. C’est, pour lui, une manière de vaincre à la fois l’angoisse de la page blanche et notre amie à tous : la Procrastination (pour ceux qui ne connaissent pas cette charmante dame, il s’agit de l’art de remettre à plus tard ce qu’on peut faire tout de suite). J’ai été fort étonnée de constater que ça a marché, pendant le Mooc, mais surtout pendant le Nanowrimo. Mais ça n’a pas marché grâce au fait de me dire « j’écris tant de temps tous les jours » (c’était très inefficace) ; par contre, me fixer un objectif chiffré en nombre de mots à atteindre (par mois et donc par jour) m’a vraiment motivée.

VersionFinalePM2Je ne sais pas si c’était à cause du challenge ou si j’ai vraiment fini par créer une habitude, mais aujourd’hui, je continue à avoir ce réflexe (et c’est bien l’essentiel) : je me fixe des objectifs à atteindre. Des généraux, d’abord : pour la réécriture de Petite mouette, j’avais comme objectif d’atteindre 350 000 signes (en partant de 180 000). Puis j’ai découpé ce but ultime en cibles plus petites et donc plus faciles à atteindre : j’avais réorganisé mon roman en 50 chapitres, cela faisait donc une moyenne de 1200 mots par chapitre. Certains les faisaient déjà, je n’y ai donc presque pas touché (sauf si nécessaire), mais d’autres comptabilisaient à peine 500 mots : j’ai donc travaillé en priorité ceux-là pour me rapprocher des 1200. Parallèlement, je surveillais l’évolution de l’objectif général. En avançant ainsi, petit à petit, mot après mot, il est plus facile de se motiver, parce que le but parait plus facile à atteindre.

Cela marche avec l’écriture, mais avec plein de choses quotidiennes, en fait : pour le ménage, j’ai pris l’habitude aussi de découper en petites tâches que je peux faire rapidement (au lieu de « faire le ménage » sur ma liste, je marque « nettoyer salle de bains » ou « aspirer les sols de l’étage » : ça fait moins peur et ça parait moins insurmontable !). Je crois que c’est d’ailleurs un incontournable des méthodes de productivité (GTD, Pomodoro…).

art-2755500__340

Aujourd’hui, j’ai installé une habitude inconsciente, qui est presque de l’ordre du réflexe, pour l’écriture : le soir, après le repas, je m’installe derrière mon ordinateur… et c’est parti. Mais, malgré tout, il y a aussi des soirs où je n’ai pas envie d’écrire… et je n’écris pas. Parce que c’est important de s’écouter, aussi. 🙂

Et vous, vous avez instauré des habitudes, des routines, comme ça ? Qu’est-ce qui marche chez vous ? Est-ce que vous avez envie d’essayer ?

Crédit photos : Pixabay.

 

Publicités

3 réflexions au sujet de “Se motiver pour écrire ?”

  1. je n’ai pas encore publié mes écrits mais j’adore écrire depuis petite mais j’écris des nouvelles, pas encore essayé des romans même si j’ai des idées dessus, je ne sais pas encore si je suis capable d’écrire autant de pages pour l’instant je ne m’en sais pas capable et j’ai plein d’idée d’histoire du coup la nouvelle en format me convient pour l’instant pour finir une pour en commencer une autre plus tard donc les objectifs de mots ou chiffres de caractères ça ne marche pas sur moi, ça ne motive pas, si j’arrive à écrire plus de 50 pages je verrai un jour! mais j’écris même moins de 50 pages pour l’instant, avant ados j’avais écrit une histoire sur une traite de 40 ou 50 pages mais j’ai perdu le fichier impossible de le récupérer du coup pour l’instant je ne sais pas si je serai capable d’écrire autant mais moi à l’époque, mon inspiration me venait en écrivant sans faire de plans, sans faire de chapitres etc j’ai fait des chapitres juste pour une nouvelle de 60 pages à 12 ans en 5ème écrite à la main

    Aimé par 1 personne

    1. C’est important de finir une histoire, d’aller au bout. Ce n’est qu’à ce moment là qu’on sait qu’on en est capable 🙂 Mais c’est parfois de longue haleine ! J’ai fini mon premier roman vingt ans après l’avoir commencé !

      J'aime

  2. Et personnellement j’adore écrire mais ça peut être écrire des nouvelles de fiction, mais j’aime aussi écrire des dissertations, des articles de critiques de films, séries, livres et je traduis aussi en plus je lis aussi, j’aime lire aussi mais j’aime lire que depuis 2017 alors que j’adore écrire depuis petite! J’aime chanter aussi, j’aime regarder des vidéos, des films, des séries, des dessins animés et j’aime dessiner aussi donc combiner toutes mes passions c’est difficile xd ma priorité c’est l’écriture je ne peux pas vivre sans écrire mais quand je ne suis pas assez concentrée moi j’adore chanter en écoutant de la musique si j’ai l’énergie et j’adore aussi regarder des vidéos, films et séries surtout quand mon cerveau est en surchauffe, que je suis fatiguée et pas envie de lire et réfléchir

    Aimé par 1 personne

Exprimez-vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s