Le vent des Lumières

Pour acheter…

Depuis le 5 juillet 2017, Le vent des Lumières est paru chez City Editions / Terre d’Histoires, dans une nouvelle édition.

Si vous souhaitez bénéficier d’un service presse, je vous invite à contacter mon éditeur.

Disponible dans toutes les librairies

couv ames foret2Broché : 18,90 € / 464 pages
Hachette : 69 4334 0 / ISBN : 978-2-8246-1012-2

Numérique : 13,99€  (Kindle, Kobo)

Le résumé

Bretagne, 1778. Pour échapper à la vie monotone que sa mère lui destine, une jeune aristocrate s’enfuit, déguisée en garçon, à bord d’un bateau de commerce, alors que la France vient de s’engager dans la guerre d’indépendance américaine. Sa rencontre avec le duc de Flogeac, riche armateur bordelais qui s’éprend d’elle, va changer sa vie.

De Lorient à Versailles, en passant par Saint-Domingue et Bordeaux, Eléonore va côtoyer Louis XVI et Beaumarchais, rencontrer Condorcet, Olympe de Gouges, Calonne, Vergennes, La Fayette…

Elle devra lutter, parfois contre elle-même, pour garder son indépendance dans un siècle où les femmes n’ont pas encore droit de cité, alors que les dernières lueurs du siècle des Lumières annoncent la Révolution française.

L’idée de départ était de raconter l’Histoire à travers une petite histoire… celle d’Eléonore, aristocrate bretonne en avance sur son temps, têtue (comme un bretonne), indisciplinée (comme un homme) et attachante (comme une femme). C’est l’occasion de rencontrer des hommes et des femmes qui ont fait l’Histoire, notamment Louis XVI, roi mal aimé, mal compris, mal connu.

Si l’auteur a parfois prêté à des personnages historiques des paroles ou des actes nés de son imagination, elle a essayé néanmoins de respecter une certaine véracité historique afin de faire vivre (et comprendre?) au lecteur une époque charnière de notre histoire.

Pub FB VDL City 2017

Présentation en vidéo

Les chroniques

Les avis des lecteurs

7 décembre 2016. Un roman qui mêle histoire, aventure et amour, un superbe portrait de femme mais surtout un roman attachant qu’on lit d’une traite. Belle leçon d’indépendance de la femme.

5 décembre 2016. Formidable histoire qui mêle habilement événements historiques avérés et personnages qu’on aimerait savoir réels…. Bel esprit libre que celui d Eléonore en ces temps tourmentés de fin de royauté… La seule chose qui m ait un peu tracassée au départ c’est l âge du personnage mais très vite on oublie ce détail… L écriture est belle, fine fluide et riche. Laissez vous embarquer… Très très bonne lecture à tous

5 septembre 2016. C’est l’atout principal de ce livre : nous faire vivre le quotidien de l’héroïne pendant les dix ans ayant précédé la prise de la Bastille. On apprend une foule de choses sur les événements, les hommes politiques, les décisions et contre-décisions prises. Bravo à l’autrice pour son travail de recherche ! Tout cela en restant dans le cadre d’une œuvre de fiction, divertissante et romanesque. Si j’ai un petit bémol à apporter, ce serait sur la chance incroyable qui s’attache aux pas d’Éléonore : tout semble s’arranger un peu trop facilement parfois, et l’héroïne fait un peu trop l’unanimité auprès des personnes qu’elle rencontre, même si l’autrice a pris soin d’ajouter quelques événements moins heureux. Mais les personnages sont bien campés et on se prend très vite à les aimer. Mention spéciale à Sébastien de Flogeac et surtout à Beaumarchais. Merci d’ailleurs à l’autrice d’avoir donné à ses personnages et aux lecteurs une scène spéciale entre Éléonore et Beaumarchais : elle m’aurait manqué. Je suis ravie de ma lecture et espère une suite.

15 juillet 2016. Ce fut une lecture bien agréable, évasive… J’ai trouvé très judicieux de mettre en avant et dans l’entourage de l’héroïne des personnages ayant réellement existé, en l’occurrence Beaumarchais et le Roi. Les événements historiques donnent de la crédibilité au récit. Par contre, j’ai trouvé que parfois ça l’alourdissait un peu car pas mal d’informations sont données, donc je me suis un peu perdue dans les dates et les faits (certains passages ont le mérite d’être parfaitement renseignés). Le vocabulaire colle à la perfection à l’époque. Juste ce qui m’a parfois manqué c’est un peu plus de profondeur dans certaines scènes sur les ressentis des protagonistes ou dans leurs actions. Mais ce n’est que mon avis personnel et en aucun cas une critique négative. J’ai en tout cas, trouvé ce roman bien pensé, bien construit, et le petit suspens omniprésent (c’est un roman historique, voire d’aventure, ne l’oublions pas) joue son rôle pour piquer la curiosité, et tient sa promesse de nous faire attendre et réfléchir sur chaque choix que l’héroïne aura à accomplir. Pour conclure, un beau message sur l’émancipation de la femme à la veille de la République.

12 juillet 2016. Qui a dit qu’une femme ne peut faire un métier d’homme ? Bon ok, je ne m’imagine pas en pompier par exemple, mais il ne s’agit pas de moi, ni du métier de pompier dans ce cas-ci ☺ Pour échapper à cette vie que sa mère lui destine, Eléonore va partir à l’aventure, tout plutôt que de subir une vie dont elle ne veut pas ! Au XVIII ème siècle, il n’est pas simple de passer inaperçue en tant que femme, c’est donc en tant qu’homme qu’elle va monter sur un bateau de commerce. Ce qui, parfois, donnera lieu à des situations plutôt cocasses pour nous en tant que lecteurs. Elle aura l’occasion de croiser des personnages tels que Marie-Antoinette, Louis XVI ou encore Beaumarchais. Bien que parfois il paraît simple de deviner ce qui va suivre, je ne me suis pas ennuyée lors de ma lecture, et j’ai adoré voyager en compagnie d’Eléonore, partir à l’aventure avec elle fut un vrai plaisir. En lisant ce livre, je me suis souvenue d’une des lectures que j’avais du faire pour l’école, Eléonore m’a un peu fait penser à Madeleine de Maupin (roman de Théophile Gautier) dans sa manière d’agir et de se travestir en homme. Bien que je ne me souvienne plus de la totalité de l’histoire de Madeleine, son souvenir m’est revenu durant ma lecture

25 juin 2016. Une belle intrigue qui soutient agréablement des recherches poussées sur la période de notre histoire qui se situe à la fin du règne de Louis XVI, peu avant la révolution. Une manière d’apprendre avec plaisir.

22 juin 2016. Un véritable roman historique avec tous les ingrédients du genre: une héroïne fictive et énergique qui rencontre des personnages historiques réels et qui se trouve au coeur de la période troublée qui précède la Révolution. Quel bonheur de rencontrer de près Beaumarchais, Diderot, Condorcet, Louis XVI et Marie-Antoinette, d’assister aux essais des frères Montgolfier etc. ! Quand on finit le livre, on a vraiment l’impression d’avoir vécu au XVIIIe siècle. Mais ce que j’ai le plus aimé, c’est le travestissement de l’héroïne en homme, qui permet des rebondissements sentimentaux très agréables. On retrouve là le charme des comédies shakespeariennes (je pense à la Viola de La Nuit des rois) ou le charme de la Mademoiselle de Maupin de Gautier. Le procédé semble invraisemblable a priori et pourtant on y croit à fond et il prouve qu’au XVIIIe siècle, seul un homme peut oser ce que fait cette femme (du commerce maritime en particulier). Il nous donne donc une idée rassurante, pour nous autres femmes, de l’avancée de nos droits. Bravo à l’auteur, qui a dû travailler autant que les auteurs des grands romans historiques du XIXe siècle pour nous offrir ce superbe récit, qui ne peut que susciter chez le lecteur le vent de… l’enthousiasme !

Un très beau roman historique mais pas seulement sur l’émancipation féminine, la liberté, l’amour. Lynda Guillemaud réussit la prouesse de nous instruire tout en nous distrayant. Son écriture est fluide et extrêmement agréable. Barbalala

Nous suivons tout au long de ce livre la vie de l’héroïne qui traverse la période pré-révolutionnaire. Le récit se termine d’ailleurs à l’aube de la révolution. L’histoire est agréable mais rappelle nettement les récits du 19ème avec de nombreux détails et pas assez de rythme à mon goût. Lynda Guillemaud détaille énormément les relations et le situations, trop de mon point de vue. J’aimerais noté nettement mieux si cela avait été plus synthétique. Socrate

Eléonore, elle ose tout, elle fait tout… J’ai adoré la suivre partout où elle a mis le pied. J’ai retrouvé des tonnes de choses passionnantes. En plus des aventures d’Eléonore que l’on suit avec ferveur, on redécouvre le vieux Bordeaux, le vieux Lorient, le Paris de l’ancien Régime. Eléonore a sa place à Versailles, mais pas trop, juste comme j’aime.
Je n’ose imaginer le nombre d’heures de recherches et de documentations, les livres avalés, les sites internet scrutés à fond.
J’imagine les yeux qui brûlent, les litres de café ou autres excitants, les heures au clavier pour rassembler autant de petits détails, jusqu’à la météo du jour; On comprend la révolution, on comprend la vie à la cour ou dans les campagnes, les rapports entre les différentes couches sociales.
Le tout en 539 pages !!! Il y en aurait eu mille de plus, je les aurais avalées. Même pas peur !!! 6 étoiles, ça n’existe pas ? Dommage… Amor-Fati

Ce livre contient tous les ingrédients du bon roman historique. Un style agréable, une héroïne à qui s’identifier(son côté « féministe » est pour moi la cerise sur le gâteau), juste ce qu’il faut comme rebondissements et romance pour bien ingérer les événements politiques. Le tout subtilement dosé pour tenir le lecteur en haleine du début à la fin. Merci pour ce beau voyage dans cette époque passionnante ! Pascale

J’ai bien aimé ce roman agréable à lire . Il nous fait faire un pas dans cette triste période de l’histoire qu’est la pré-révolution française . Nous aimerions connaître la suite des aventures d Eléonore, mais peut être que l’auteure nous racontera la suite dans un autre roman. Martine

Un livre qui nous emporte à la fin du XVIIIe siècle, on sent qu’il y a eu un vrai travail de recherche. Le caractère fort et déterminé de l’héroïne m’a bien plu, le personnage est bien développé et on suit son évolution tout au long du livre. L’histoire d’amour est mis au second plan. C’est surtout une femme forte et courageuse, investie en politique et redoutable en commerce, se battant pour la condition des femmes de son époque qui est mis en avant. Tya

Quelle belle évocation historique ! En mêlant personnages fictionnels et réels,Lynda Guillemaud nous livre un roman passionnant et passionné où Éléonore de Flogeac symbolise bien des changements salvateurs au cours de l’Histoire de France ! À tout moment, le lecteur se sent embarqué, espion, complice d’une héroïne actrice de l’évolution de son époque. C’est là l’occasion de s’intéresser à un moment historique et essentiel pour la France en se délectant d’un roman bien fourni mais dont la lecture est fluide et agréable. Quel régal ! Fnacbookeur

J’ai beaucoup aimé. Je me suis replongé dans l’histoire de France et j’avoue que je me suis régalé en recherchant un complément d’informations sur internet. J’attends la suite avec impatience. merci à l’auteure de nous entraîner dans cette aventure. Laurent Chaunu

C’est passionnant; cette femme qui décide de partir aux états unis sur un bateau en qualité de mousse. Son désir de s’émanciper,sa difficulté à assumer. La vie à la cour. Toute cette noblesse pourrie et uniquement intéressée par ses problèmes et ce roi lâche et faible qui court ou plutôt qui marche à sa perte.Et cerise sur le gâteau,ce siècle qui s’éclaire,s’ouvre et commence prendre en compte le rôle des femmes. Sans oublier cette merveilleuse histoire d’amour de Mme de flogeac. Dany

Eléonore j’adore ! elle est active, passionnée, elle nous entraine dans ses délires a travers ce siècle ou les femmes ont du mal à se faire une place, j’ai beaucoup aimé, on ne s’ennuie pas a la lecture de ce livre. Ptiveney

Tudieu ! Un roman qui commence ainsi vous met dans l’ambiance : ça va bouger dans les vies et même dans l’Histoire, puisque l’auteure nous emmène dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, soit les temps pré-révolutionnaires, et qu’elle nous balade de Bretagne à Bordeaux et à Paris, et jusqu’en Amérique. Son héroïne nous est proche, et elle nous fait vivre des moments de libération à la fois sociale et intime, les siens et pas seulement. Le récit est tenu, bien mené, on ne s’ennuie pas, on partage les grandes visions, les émois et les querelles du temps. Autant dire tout de suite que j’ai adoré cette lecture. Une femme s’y retrouve, et on ne peut que faire le parallèle avec Adèle H. (film de François Truffaut), fille de Victor Hugo partie poursuivre son beau lieutenant jusqu’aux Amériques. En un siècle, la retournement de la condition féminine est patent… (n’y revenons pas, surtout !). Les hommes aussi vont s’y retrouver, pas de sexisme ! Entre Beaumarchais, La Fayette et Condorcet, sans parler des pirates et des autres aventuriers, quelle plus belle compagnie ? Ce roman est riche et juste également parce que le contexte est bien rendu, il nous est présent et l’ambiance est au rendez-vous, le lecteur s’y trouve entraîné. Cela, c’est une performance. J’aime beaucoup aussi que le langage soit évocateur de l’époque sans pour autant « en faire trop ». Un mot pourrait presque tout résumer : voluptés, tellement XVIIIe, surtout s’il s’associe avec drame et détermination ! On ne peut faire autrement que de suivre le parcours de cette Éléonore et d’y penser ensuite longtemps…. Lecture recommandée !
Que dire de plus ?… C’est un plus un roman talentueux, dans la lignée de ceux d’Eve de Castro, par exemple celui sur la Régence de Philippe d’Orléans (Nous serons comme des dieux). Marie Berchoud

Merci Lynda pour cette merveilleuse traversée de l’Histoire de France prérévolutionnaire à bord de la frégate du « Vent des Lumières » ! J’ai adoré naviguer au côté d’Eléonore, contre vents et marées à la découverte de sa destinée. Vous m’avez embarqué avec délice dans vos atmosphères, vos ambiances, vos paysages et je suis tombée sous le charme de vos personnages car vous savez faire passer leurs émotions avec une vrai plume de romancière. Mary Cousin

« Le vent des Lumières » c’est l’histoire d’une jeune femme admirable, un roman historique qui nous entraîne avec elle. À travers ses combats pour choisir sa vie dans ce siècle des Lumières, on s’attache à Eléonore, qui pourrait bien être un symbole féministe. Anne-Cerise

La plume de l’auteure est fluide et j’ai appris énormément sur cette période de l’Histoire.

Roman fabuleux qui nous plonge au coeur de la période pré-révolutionnaire. Le rythme est époustouflant, les personnages bien campés, l’intrigue parfaite, une écriture riche et fluide. Je l’ai lu d’une traite. N’ayez aucune hésitation, vous passerez vraiment un très chouette moment! domini

Spontanéité, volonté, bon sens, amour : une vie de femme ! Ces quelques 567 pages ont eu un mérite fou, celui de me remettre à la lecture (mes derniers ouvrages datant de mes années Lycée…). Nul n’est besoin d’etre un féru d’histoire pour apprécier ce roman, rondement mené par une Eleonore décapante de bonne humeur et de détermination dans cette moitié de 18eme… une sacrée « p’tite bonne femme »… et bretonne de surcroit… Françoise

Vous nous transportez avec cette grande fresque, délicieusement écrite, subtilement peinte, un régal à l’œil et un délice pour la mémoire. Belle idée d’avoir donné vie à Eléonore, la rebelle, séduite par Rousseau et Montesquieu, protégée de Beaumarchais, vénérée par son mari, véritable aventurière avant l’heure, qui gravit toutes les marches de la grande société, dont on a hâte de découvrir le roman au fil des pages. Sandrine C

Une lecture passionnante ! Un roman passionnant ! Dans le sillage d’Eléonore, on voyage de la cour de Louis XVI à Saint Domingue et on y côtoie les grands hommes et femmes des Lumières ! Une belle plume à découvrir ! Hélène

Un roman historique à la Dumas ! Je recommande ce livre qui vous transportera de la Bretagne aux Caraïbes. Son héroïne est attachante et vous la suivrez facilement dans toutes ses aventures. Vraiment bien. kristof59

Un style très agréable, une superbe histoire, avec une héroïne touchante, que demande le peuple… Je suis conquise ! Je recommande ! Kindle Reader

Quelle belle découverte. Ou devrai-je dire « découvertes » au pluriel : un auteur, une héroïne, une histoire, tout cela d’un seul coup. Merci MBS de nous permettre d’accéder à cette lecture qui m’est vite devenue addictive. J’ai hâte de poursuivre les aventures de la belle Eléonore. Il y a de la saga dans l’air! John Peter L.

Je ne sais pas pourquoi mais cette Eléonore me rappelle une certaine Fiona. Comme si, par-delà 250 années de différence, elles n’étaient qu’une seule âme intelligente plongée dans des aventures qu’elles croient dominer et qui souvent leur échappe. Que dire que tu ne saches déjà sur la puissance de cette histoire et l’attachement qu’on éprouve spontanément pour cette héroïne qui ira loin… Jusqu’à un deuxième volume n’est-ce pas… Bravo ! Mister Blue Sky

Magnifique épopée que la vie incroyable de cette héroïne si moderne des temps passés. On vous lit ici comme on lit un grand roman d’aventures. Chevalier d’Eon, Comte de Monte Cristo, Eléonore est un peu tous ces personnages, et plus encore. Vous la racontez avec grande affection et on aimerait lire ses aventures sans devoir s’arrêter à la page 104 ! Bravo ! fab

Enregistrer

Exprimez-vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s