Les ombres de Brocéliande

 pub-fb-lodb

Acheter le roman

Format numérique : 2,99 €

logo-librinova
Format ePub et PDF (Librinova)
kobo_logo
Format ePub (Fnac/Kobo)
kindle_logo
Format Mobi pour Kindle
ibookstore
Format ePub (Apple/iBookstore)

Format papier : 300 pages, 12 €

  • sur Amazon
  • directement auprès de l’auteur (prévoir les frais de port en sus).

Le résumé

Gabriel, jeune architecte parisien, apprend qu’il hérite d’un manoir en pleine forêt de Brocéliande, en Bretagne. Au début indifférent à cette bâtisse qui lui vient de ses grands-parents, Gabriel se laisse peu à peu séduire par la maison… et par Marion, la charmante notaire qui s’occupe de la succession.

Une fois en Brocéliande, il apprend aussi à aimer cette mystérieuse forêt légendaire, tout en découvrant graduellement une histoire familiale dominée par la figure d’Eugénie, sa grand-mère paternelle.  Pourquoi Gabriel ne l’a-t-il jamais connue ? Que sait Pauline, la vieille dame qui a accompagné Eugénie jusqu’à sa mort ?  Et pourquoi le chat d’Eugénie a-t-il si spontanément adopté le jeune homme à son arrivée ?

En cherchant des réponses à toutes ces questions, Gabriel plonge dans un passé douloureux qui lui révélera des secrets bien gardés et le mettra face à lui-même…

Vidéo bande-annonce

Les chroniques

Si vous êtes blogueur littéraire ou booktubeur, contactez-moi pour recevoir un exemplaire numérique en échange d’une chronique.

L’avis des lecteurs

14 janvier 2017. J’ai beaucoup aimé ce livre, très reposant, un excellent moment de détente. Cette balade en forêt est agréable, les différents personnages intéressants et attachants. Je pensais avoir trouvé la fin, et j’avoue que l’auteur m’a bluffée. J’ai eu du mal à lâcher le livre sur la dernière partie, et ma nuit a été bien écourtée.

8 janvier 2017. La dernière page tournée, un impression de vide m’envahit. Une impression de quitter ces personnages dont j’ai accompagné la quête le long de ces quelques centaines de pages. Vous plongez dans une histoire d’héritage parsemée de non-dits et de secrets de famille. Les légendes de cette forêt teintent d’une jolie couleur cette histoire. Le récit m’a émue et émerveillée. J’ai visité également cette forêt tout en découvrant les secrets qu’elle renfermait. L’histoire est rythmée par une belle intrigue. L’émotion est bien présente. Je remercie l’auteure pour ce beau moment de lecture.

7 janvier 2017. Comme je vois qu’aucun commentaire n’a encore osé faire le jeu de mots dans le titre, j’en profite car cet adjectif (enchanteur) exprime bien ce que j’ai ressenti en lisant cette histoire. Le cadre de la forêt légendaire y est pour beaucoup. Lynda Guillemaud le décrit fort bien et en suggère tout le mystère. Cette forêt touffue semble un symbole ou un reflet de l’histoire de famille complexe qui s’y déroule. Comme pour ses autres livres, la romancière s’est livrée à un travail sérieux de documentation sur les légendes bretonnes mais aussi sur l’architecture (le métier du héros). J’ai appris beaucoup de choses et cela m’a donné envie de retourner à Paimpont. L’histoire d’amour ou plutôt les histoires d’amour sont fort belles et l’on tremble pour le bonheur des héros. Un beau roman en vérité avec la petite surprise finale sur l’identité du narrateur ! Mais chut ! Un beau roman à ne pas rater.

7 janvier 2017. Natif de la région, j’ai été happé de suite par le sujet. J’ai reconnu d’emblée les lieux tant la description est précise. En ce qui concerne le sujet du livre, je ne veux rien dévoiler, car tout comme moi le lecteur parcoura les pages avec de plus en plus d’émotion, au fur et à mesure des découvertes de Gabriel. Félicitations à Lynda , je ne vais pas manquer de me plonger dans les autres livres .

2 janvier 2017. Ouah, je viens de terminer la lecture et j’ai trouvé ce livre addictif, il nous tient en haleine jusqu’à la fin. Je suis bretonne et ne m’étais jamais posé de questions sur ma croyance ou non des légendes… J’ai juste envie d’aller faire un tour du côté de Brocéliande que je ne connais pas pour m’imprégner de cet apaisement que semble procurer cette forêt… Merci Lynda pour ce beau voyage 😆

1 janvier 2017. Les contes et légendes concernant Merlin nous ont bercés dans nos vertes années. On retrouve la même verbe et le même plaisir à suivre les amours contrariés de Gabriel et Marion.

1 janvier 2017. Un roman tout en délicatesse, un style fluide, une intrigue prenante qui nous pousse à tourner les pages sans même nous en apercevoir. Ce que j’ai surtout apprécié, c’est ce voyage au bout du monde, ces paysages enchanteurs, dans les secrets de la Bretagne, entre mythes, légendes et réalité. Un excellent moment de lecture que je recommande vivement ! Bravo !

27 décembre 2016. Ma confiance n’a pas été déçue, j’ai passé un agréable moment de lecture. Il y avait longtemps…Afin de rassurer l’auteure, l’histoire m’a totalement conquis. Dès les premières lignes, une intuition… J’ai tout de suite été « accroché » par l’intrigue, par les personnages attachants (y compris Merlin le chat) et bien sûr, par cet environnement sympathique et mystérieux. Entre Brocéliande, berceau des légendes celtiques, perdu au milieu de nulle part et la vie trépidante de notre architecte parisien Gabriel, le choc culturel invite à la découverte du mystère qui entoure l’héritage. Bien écrit et surtout bien rythmé par un suspense captivant et sublimant la passion entre Marion et Gabriel, le dénouement est aussi inattendu qu’improbable. Je recommande vivement cet ouvrage !

27 décembre 2016. Dans une atmosphère de légendes bretonnes, on ne lache pas ce roman avant d’avoir percé le mystère que cache le manoir de Gabriel. Une belle balade à rebondissements en Brocéliande !

24 décembre 2016. La lecture de ce livre est un. Vrai régal. A lire absolument ! Je le recommande à tous.

Là où commence le bout du monde… Cette petite phrase s’applique au lieu, à l’ambiance mais surtout à l’histoire du héros. Gabriel était loin de se douter que son histoire familiale l’aurait amené au fin fond de notre magnifique Bretagne. Une intrigue bien menée qui vous tient tout au long de votre lecture. C’est le genre de bouquin que l’on peut lire deux fois sans soucis… c’est ce que j’ai fait. Avec « le Vent des Lumières » et « Oraison pour une île », Lynda Guillemaud arrive toujours à nous « embarquer ». Fanfan

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer